GAMICHON ET MANOLI

Francis Gamichon a découvert l’œuvre du sculpteur Manoli, disparu en 2001, en visitant le jardin - musée consacré à sa mémoire par son épouse Britt Manoli sur le lieu de son ancien atelier à La Richardais, près de Saint-Malo et Dinard. Il fut tout de suite conquis par ces sculptures réalisées à partir d’objets usuels en métal et développés et soudés en des transmutations magiques : des disques de tronçonneuses deviennent soleil, des socs de charrue assemblés se transforment en voiles de bateau, des baleines de parapluie en iris d’un œil géant. Stimulé par une telle imagination, Francis Gamichon n’a pu résister à la tentation de les photographier et de prolonger par ses propres créations la démarche de dépaysement de ces objets engagée par le sculpteur. La voile de bateau se retrouve donc dans la tempête, les trapézistes font leur numéro sur une poutre en bois de l’Hermione (Frégate construite à Rochefort, réplique du bateau de La Fayette), les oiseaux s’envolent de la mer vers des cieux meilleurs, les âmes montent au firmament en profitant d’une trouée de ciel bleu.

Ces mises en scène sont le fruit de montages photographiques. Avec l’avènement du numérique, Francis Gamichon considère les photos issues de ses prises de vue comme sa matière première qu’il va pouvoir travailler, assembler, malaxer et pétrir au gré de son imagination pour les transformer en compositions originales. La photographie est le support de sa création comme le fer ou le granit fondu est la base de l’œuvre de Manoli.

Pour en savoir plus sur Manoli, sculpteur, et le musée qui lui est consacré, cliquez sur le lien du site Manoli en bas de cette page.

 

 

Bouton galerie gamichon et manoli
Cliquez ci-dessus